La plateforme SuperProf est-elle une bonne chose ?

La plateforme SuperProf est-elle une bonne chose ?

Je suis un vieil homme. Et comme tous les messieurs de plus de 40 ans, j’ai connu, lorsque j’étais étudiant, la nécessité de passer une petite annonce sur les journaux locaux pour donner des cours particuliers.

Depuis l’avènement d’Internet, qui est une bonne chose, tout a changer. Pour se faire connaître des gens afin de leur proposer des cours particuliers, il faut être visible sur la toile. Et ça, ce n’est pas une mince affaire !

Alors, quand un site propose de réunir toutes les personnes qui souhaitent donner des cours, je dis que c’est une bonne chose. Sauf que…

Le référencement de son site

Depuis plusieurs années (depuis 2009 pour être exact), j’ai un site vitrine pour mon activité de soutien scolaire à domicile sur Bordeaux en mathématiques :

Cours particuliers de mathématiques à domicile

Le problème est que c’est un site mal référencé. Il est hébergé chez OVH (comme mathweb.fr) et il apparaissait en premières positions jusqu’en 2017 ou ce putain de serveur OVH a planté pendant plus de 24 heures et depuis… il n’apparaît plus du tout !

Il est sans doute question de la programmation (qui n’est sans doute pas optimale du point de vue du référencement), mais de là à ne plus apparaître du tout, c’est problématique.

Aussi ai-je décidé de l’inscrire sur SuperProf et de payer un abonnement d’un an.

Le fonctionnement de SuperProf

C’est un site plutôt sérieux et je ne suis pas contre le principe au prime abord.

Les enseignants comme moi, qui ont de l’expérience et des diplômes suffisants pour enseigner, peuvent justifier de leur sérieux en envoyant une copie de leur diplôme le plus élevé. Et ça, c’est cool !

Le profil que l’on complète est plutôt bien fait et donne aux parents pas mal d’informations, donc ça, c’est aussi très cool.

Après avoir fait cela, il ne reste plus qu’à être trouvé.e. par les parents… Et c’est là que ça se complique…

Il faut savoir que les parents doivent payer (50 €) pour pouvoir prendre contact avec les enseignant.e.s. Mais ce n’est pas le plus rédhibitoire.

La jungle

Après avoir payé mon abonnement, je m’attendais à être classé parmi les premiers; en tout cas, sur la première page… Mais pas du tout ! Je suis en page 5 !

Le pire dans tout ça, c’est qu’en première page, il y a des jeunes qui proposent des cours à 15 €/h et qui n’ont sans doute pas payés d’abonnement.

Déjà, je trouve cela extrêmement injuste.

Une chose est donc sûre : payer ne sert réellement à rien !

Après un peu plus de 2 mois, j’ai demandé à mes anciens élèves de laisser un avis sur ce site car apparemment, c’est important. Et là, c’est pas simple car il faut qu’ils s’inscrivent ! Bon, c’est gratuit, mais c’est pas cool du tout car la société récolte des emails…

Après 3 avis, je suis en page 3. C’est un peu mieux. Mais c’est quand-même décevant.

Tirer les tarifs vers le bas

Avec tous ces étudiants qui se disent “bons en maths” (comme si cela suffisait pour être un bon enseignant…) et proposant des tarifs inférieurs à 20 €, les professionnels de l’enseignement (qui ne vivent QUE des cours particuliers et qui ont beaucoup de charges fixes pour survivre) ne peuvent pas lutter. Fort heureusement, certains parents sont conscients des limites des étudiant.e.s.

Quand un.e. élève à quelques petites difficultés, faire appel à un.e. étudiant.e. peut convenir.

En revanche, quand il s’agit de cas plus délicats (comme par exemple des élèves qui n’arrivent vraiment pas à comprendre malgré leurs efforts), il faut faire appel à un.e. expert.e. en enseignement. Mais la concurrence est rude sur ce site et parmi les professionnels, il y a ceux qui travaillent déjà et qui proposent des cours pour se faire un complément… à un tarif de 20 €/h à 25 €/h. Et ça, c’est pas sympa pour ceux qui n’arrivent même pas au smic…

Une pratique illégale ?

Même si dans l’ensemble, je suis obligé de passer par cette plateforme pour me faire connaître, il y a tout de même une pratique que je trouve réellement illégale : le site IMPOSE la première heure gratuite.

En France, il est ILLEGAL de travailler gratuitement et voir une société ayant pignon sur rue imposer une telle pratique est scandaleux !

Et est-ce que ça marche ?

Je me suis inscrit en juin (bon, je ne comptais pas avoir des demandes pendant les grandes vacances non plus). Mais au 9 septembre, je n’ai reçu qu’une demande qui n’a pas aboutie (et pourtant, je suis resté 1h30 lors du premiercontact et tout ceci… gratuitement !).

Autant dire que ce site, c’est un peu de la merde (me concernant en tout cas). Mais je préfère attendre juin prochain pour faire un réel bilan.

Cependant, je ne me fais pas d’illusion…

Stéphane Pasquet
Stéphane Pasquet

Auteur de livres parascolaires en mathématiques

Laissez votre message