mathématiques tronc commun rentrée 2022

Les mathématiques dans le tronc commun dès la rentrée 2022 au lycée

Les mathématiques font leur apparition dans le tronc commun de 1ère et de Terminale dès la rentrée 2022 selon le ministre de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer. Que faut-il en penser ?

Les mathématiques dans le tronc commun dès la rentrée 2022: y aura-t-il assez d’enseignants ?

Rien n’est moins sûr… En effet, il faudrait 350 postes pour assurer l’enseignement des mathématiques en tronc commun, en plus des 1035 postes à pourvoir normalement (source : https://www.republicain-lorrain.fr/education/2022/05/13/profs-de-maths-le-grand-trou-noir)

Il me semble donc impossible de satisfaire cet enseignement quand on sait que seulement 816 candidat·e·s sont admissibles au CAPES.

Les mathématiques dans le tronc commun dès la rentrée 2022: quid du programme ?

On ne décide pas de mettre une discipline quelques mois avant la rentrée… Tout BON ministre de l’Éducation Nationale le sait… Et ce, pour plusieurs raisons.

En premier, parce qu’il faut réfléchir au contenu du programme à enseigner… et donc aux profils des élèves qui vont devoir subir cet enseignement. Ceci prend normalement plus de 3 mois…

Et même si j’avais écrit un article sur les possibles programmes, ce n’était qu’un délire (utopique pour moi) hein ? Faut pas me prendre au pied de la lettre hein ? C’était pour rire… (putain! je crois qu’ils m’ont pris au sérieux les cons…)

Et puis, il faut aussi les supports pédagogiques: les manuels. Je travaille pour un éditeur et je sais qu’il faut minimum un an pur concevoir un manuel de A à Z.

Ainsi, les élèves se retrouveront face à des enseignants qui ne sauront pas quoi enseigner, et ce sans manuel. Comment dégoûter des maths ? Voilà la réponse.

Les conséquences potentielles

Cette mesure est d’une absurdité sans nom.

On va rendre obligatoire un enseignement des mathématiques dont on ne connaît pas les objectifs.

Quand bien même le programme serait connu PENDANT LES VACANCES D’ÉTÉ, les enseignants n’arrivent pas les mains dans les poches à la rentrée… Il y a un travail en amont (ce que l’on appelle la progression, qui est le fil conducteur des enseignants). Ce travail ne peut pas se faire en un claquement de doigt.

Ainsi, les profs seront obligés de se hâter pour préparer leur année d’enseignement des maths en tronc commun, au risque de faire un peu “n’importe quoi” en terme d’organisation.

Quand on pense qu’il n’y aura pas assez d’enseignants et que les lycées devront embaucher des vacataires, donc sans expérience de préparation de cours, je n’ose même pas imaginer ce que cela pourrait donner…

Le projet de programme

Il vient de sortir (j’écris ces lignes le 16 mai 2022)… J’étais donc dans le faux quand j’ai écris précédemment qu’il faudrait sans doute attendre le dernier moment pour l’avoir…

Le voici donc.

Mais attention! Ce n’est qu’un projet de programme pour l’instant!

Laisser un commentaire