Résultats de recherche pour : latex python

Extraire le code \(\LaTeX\) entre deux balises avec Python

5h12 du matin: je n’arrive pas à me rendormir… Je viens d’avoir une idée en tête et comme je ne suis pas procrastinateur, je me lève pour la concrétiser. L’idée du jour (enfin… de la nuit): comment extraire automatiquement la portion de code \(\LaTeX\) contenue entre deux balises \begin{python} et \end{python}, et enregistrer cette portion de code dans un fichier, le tout avec Python ?

Créer une arborescence avec Python et \(\LaTeX\)

Dans cet article, nous parlerons d’une façon de construire une arborescence en \(\LaTeX\) à l’aide de Python. Nous allons parler d’arbre informatique pour obtenir un résultat comme celui-ci:

Arborescence créée en \(\LaTeX\) à l’aide de Python

Créer un GIF avec \(\LaTeX\), Python et ImageMagick

Le résultat à obtenir

Dans un article précédent, je vous expliquais comment créer un GIF avec \(\LaTeX\), et avec une manipulation Gimp. Trouvant la dernière étape un peu… (comment dire pour rester poli ?) … pénible, je vous propose un combi \(\LaTeX\) + Python + ImageMagick.

Décomposition en produit de facteurs premiers sous \(\LaTeX\) avec Python

Cette tâche semble simple, mais pas tant que ça en définitive… Je voulais en effet créer une commande \(\LaTeX\) acceptant un paramètre (un nombre entier) qui décompose ce dernier en produit de facteurs premiers, et ce à l’aide de Python.

Triangle de Pascal construit avec Python et \(\LaTeX\)

Le code Python

def trianglePascal(n):
    T = [[0] * (n+1) for p in range(n+1)]
    for n in range(n+1):
        if n == 0:
            T[n][0] = 1
        else:
            for k in range(n+1):
                if k == 0:
                    T[n][0] = 1
                else:
                    T[n][k] = T[n-1][k-1] + T[n-1][k]
    return T

T = trianglePascal(9)

Ce premier code est intéressant pour voir comment construire une matrice (dont les coefficients sont ceux du triangle de Pascal).

On commence par initialiser notre matrice T en la remplissant de “0”. Puis on la remplit selon la propriété bien connue : \(\binom{n}{k}=\binom{n-1}{k-1}+\binom{n-1}{k}\).

Le code \(\LaTeX\)

On va utiliser PythonTeX :

% sous windows 
% pdflatex --shell-escape -synctex=1 -interaction=nonstopmode %.tex|python C:\Users\trash\AppData\Local\Programs\MiKTeX\scripts\pythontex\pythontex.py %.tex|pdflatex --shell-escape -synctex=1 -interaction=nonstopmode %.tex
% Sous Linux, remplacer "--shell-espace" par "-write18"

\documentclass[10pt,a0paper,landscape]{article}
\usepackage[utf8]{inputenc}
\usepackage[french]{babel}
\usepackage[T1]{fontenc}
\usepackage{lmodern}
\usepackage{diagbox}
\usepackage{pythontex}
\usepackage{nopageno}
\usepackage{colortbl}
\usepackage{tikz}
\usepackage[margin=5mm]{geometry}
\setlength{\parindent}{0pt}
\newcommand{\dashed}{\tikz[baseline=1mm]\draw[gray!50,dashed](0,0)--(0,0.5);}
\begin{document}

\begin{pycode}
n = 50

def trianglePascal(n):
    T = [[0] * (n+1) for p in range(n+1)]
    for n in range(n+1):
        if n == 0:
            T[n][0] = 1
        else:
            for k in range(n+1):
                if k == 0:
                    T[n][0] = 1
                else:
                    T[n][k] = T[n-1][k-1] + T[n-1][k]
    return T


T = trianglePascal(n)

print('\\begin{tabular}{|>{\\columncolor{orange!10}}c|*{',n,'}{c!{\\dashed}}c|}\\rowcolor{orange!10}\\hline\\diagbox[height=8mm]{$n$}{$k$}')
for k in range(n+1):
    print('&',k)
    
for j in range(n+1):
	print('\\\\\\hline ',j)
	for k in range(n+1):
		if k == 0:
			print('&1')
		else:
			if T[j][k] != 0:
				print('&',T[j][k])
			else:
				print('&')

print('\\\\\\hline\\end{tabular}')
\end{pycode} 

\end{document}

Une précision ici : j’ai souhaité séparer chaque colonne par des pointillés. Pour cela, j’ai utilisé une macro TiKZ (pour si peu, ça fait un peu mal quand-même…) car le package arydshln (qui permet de le faire simplement) rentre en conflit avec diagbox… Il fallait donc en sacrifier un! (en fait, ils ne rentrent pas vraiment en conflit mais si on utilise des pointillés dans le tableau, une boîte noire apparaît à la place de l’étiquette “n”). On obtient le document suivant :

Pour les curieux, voici un aperçu des premières lignes et colonnes:

Aperçu du document affichant le triangle de Pascal pour n = 50

Créer un fichier LaTeX avec Python

Dans un article précédent, je vous expliquais comment, dans un fichier \(\LaTeX\), on pouvait se servir de Python grâce à l’extension Pythontex.

Maintenant, je vais vous expliquer comment faire l’inverse, à savoir comment créer et compiler un fichier \(\LaTeX\) avec un programme Python.

Engendrer une feuille d’exercices aléatoires avec Python en \(\LaTeX\)

Combien de fois ai-je voulu générer automatiquement des exercices similaires (par exemple, de développement) ? Vous ne le savez pas, mais moi, je le sais : beaucoup trop !

Encore aujourd’hui, j’ai voulu générer une série de multiplications pour faire réviser ses tables une de mes élèves.

Comme je me suis mis à Python il n’y a pas longtemps, et comme dans la foulée je me suis aussi mis à PythonTeX, j’ai forcément pensé à tout ça pour faire ma feuille d’exercices (plutôt que d’inventer et de taper plus de 90 opérations).

Nous allons voir comment.

Créer et insérer directement des graphiques 3D avec Pythontex sous LaTeX

La prise en main et l’installation de Pythontex peut s’avérer assez fastidieuse quand on s’y met. Par expérience, je peux vous dire que la tâche est encore plus difficile sous Ubuntu quand on est novice (et je le suis !). C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai pas souhaité resté sous Ubuntu pour me remettre à Windows.

Une fois Pythontex installé, je pense qu’il est légitime de vouloir l’exploiter à fond, y compris pour faire des choses qu’avec \(\LaTeX\) seul il est difficile de faire. Parmi ces choses,il y a les graphiques, et plus particulièrement les graphiques 3D (car les courbes 2D, PGF sait le faire facilement).

Sources \(\LaTeX\) des livres pour les abonné.e.s

Cette section est réservée aux abonné.e.s de ce site. Merci de votre compréhension.

Un chatbot en Python

La logique d’un chatbot en Python n’est pas très compliquée à comprendre. Nous allons voir dans cet article l’essentiel de cette logique.

Supportscreen tag