Nous allons voir ici deux sections où l’on parle de documentation LaTeX : l’une en ligne (assez succincte) et l’autre au format PDF (plus complète).

Documentation LaTeX en ligne

Qu’est-ce que LaTeX ?

Je vais simplifier les choses afin que vous puissiez me comprendre directement : LaTeX est un outil qui permet de mettre en page des documents avec une prestance inégalée par les concurrents WYSIWYG (tels que OpenWriter ou Word). D’ailleurs, tous les documents que vous trouverez sur ce site ont été rédigés en LaTeX.

C’est un langage de programmation linéaire, c’est-à-dire que pour construire un document, vous devez taper des lignes de codes.

Avec quoi écrire mes fichiers LaTeX ?

Nous allons ici parler d’éditeurs, mais aussi de distributions.

La première chose à savoir, c’est qu’il vous faut pouvoir compiler les fichiers LaTeX. Il vous faut donc une distribution.

  • Sous Windows, je vous conseille d’utiliser MikTex (allez jeter un coup d’œil sur la page https://miktex.org/download) ;
  • Sous plateforme Linux, je vous conseille de vous orienter vers TexLive ;
  • Sous Mac OS, c’est du côté de MacTex qu’il faut aller (https://www.tug.org/mactex/).

Installez d’abord la distribution avant toute chose.Ensuite, il vous faudra utiliser un éditeur, si possible pratique pour pouvoir compiler facilement. Là encore, il y a plusieurs possibilités :

  • TexMaker ;
  • Kile (pour KDE) ;
  • LyX (intéressant pour les débutants) ;
  • TeXStudio (du même type que TexMaker) ;
  • et bien d’autres encore !

Une fois votre éditeur installé, il faudra sans doute le paramétrer… Il faudra donc regarder sa documentation en ligne !

Appel à un logiciel externe (comme Xcas ou GnuPlot)

Quand on fait du LaTeX, on ne fait pas que taper du texte (enfin… pour les vrais !). On veut aussi construire des macros qui nous facilitent la vie.

Pour tracer des courbes par exemple, on aura peut-être envie d’utiliser GnuPlot (avec TiKZ notamment) ou Python ; pour construire des tables de valeurs, on pourra utiliser Xcas ; etc.

Je ne vais pas vous expliquer comment faire car il y a des paramétrages pour chaque logiciel externe; le mieux est de consulter des sites spécialisés. Mais si j’en parle, c’est pour que vous sachiez que l’on peut faire bien plus que de la mise en page avec LaTeX !

La structure d’un code source

Un exemple de code source :

\documentclass[12pt,a4paper]{article}
\usepackage[utf8]{inputenc}
\usepackage[francais]{babel}
\usepackage[T1]{fontenc}
\usepackage{amsmath,amsfonts,amssymb}
\usepackage{lmodern}
\usepackage[left=1.5cm,right=1.5cm,top=1cm,bottom=1.5cm]{geometry}
\setlength{\parindent}{0}
\begin{document}
Ceci est mon premier texte !
\end{document}

Explications du code source

La structure du code est donc composée de deux blocs :

L’en-tête (le préambule)

Il contient les informations de la mise en page globale.

  • La première ligne fait appel à une classe : c’est un fichier contenant tous les réglages nécessaires selon le document que vous souhaitez. Parmi les plus connues, il y a les classes :
    • book (pour créer des livres),
    • article (pour créer des documents courts),
    • beamer (pour créer des diaporamas),
    • letter (pour créer une lettre)

    Mais il y en a d’autres (moins connues et plus personnalisées).
    À noter que ces classes font le strict minimum en matière de mise en forme; le document sera donc, avec les réglages de base, très fade.

  • Les lignes suivantes, commençant par \usepackage, font appel à des extensions (aussi appelées packages). Ces fichiers permettent d’enrichir la classe appelée. Quand \usepackage est suivi des crochets, cela signifie que sont mentionnées (entre ses crochets) des options. Il est conseillé de faire appel systématiquement aux extensions suivantes :
    • inputenc, qui précise l’encodage (en option, donc entre crochets);
    • babel, qui modifie certains caractères pour s’adapter à la langue mises en option;
    • fontenc, qui précise l’encodage des fontes (l’option « T1 » est très utilisée, mais on trouve aussi « OT1 » ; cela dépend des extensions appelées par la suite).
    • lmodern, qui fixe la fonte par défaut (en fait, si cette ligne n’est pas écrite, la fonte par défaut est moins jolie). On peut aussi faire appel à d’autres fontes comme kpfonts ou fourier qui sont aussi très jolies.
    • amsmath, pour écrire des maths (sic !), amssymb pour avoir la panoplie complète des symboles mathématiques et amsfonts pour avoir plus de fontes mathématiques.
      Notez pour ces 3 extensions que je les ai appelé à la suite (séparées par une virgule). Il est en effet possible de ne mettre qu’un seul \usepackage en mettant toutes les extensions qui ne nécessitent pas d’options à la suite séparées par une virgule, mais je vous le déconseille, ne serait-ce que pour plus de lisibilité. Si je les ai mises à la suite dans mon exemple, c’est que ces trois extensions concernent toutes les mathématiques.
  • Après l’appel à toutes ces extensions, j’ai mis une ligne :C’est juste pour avoir l’occasion de vous dire qu’il peut y avoir d’autres lignes que les appels aux extensions. Ici, par exemple, cette ligne a pour mission de mettre l’indentation par défaut à 0. Donc, quand on commence un paragraphe dans le document, il n’y aura pas d’espace horizontal avant le premier caractère (alors que par défaut, la première phrase de chaque paragraphe est décalée).

\setlength{\parindent}{0}

Le corps

C’est ce qu’il y a entre les balises \begin{document} et \end{document}.

Qu’est-ce que ça donne côté mathématique ?

Voici quelques exemples (affichés ici à l’aide de la libraire MathJax) :

\[ \sum_{n\geq1}\frac{1}{n^2}=\frac{\pi^2}{6}\quad\quad;\quad\quad\lim\limits_{n\to+\infty}f(x)=-\infty\quad\quad;\quad\quad_1^1\text{H}\]

Cette documentation LaTeX en ligne est désormais finie. Vous avez pu voir un peu à quoi ressemble un document écrit en LaTeX. Si cela ne vous rebute pas, alors lancez-vous et jetez un coup d’œil à la documentation LaTeX au format PDF qui suit…

Documentation LaTeX au format PDF

documentation LaTeX

Il y a quelques années, j’ai écrit une documentation LaTeX au format PDF afin d’aider les débutants à se mettre à LaTeX.

Je la mets ici à la disposition de tous : Initiation-a-LaTeX-de-Stephane-Pasquet

Vous y trouverez notamment :

  • comment installer une distribution LaTeX (sous Windows et Ubuntu);
  • comment personnaliser les titres de chapitres, de sections, de subsections, de paragraphes, … ;
  • comment écrire des mathématiques;
  • comment personnaliser des tableaux;
  • comment personnaliser les en-têtes et les pieds de pages;
  • comment insérer des notes en bas de page;
  • comment insérer des notes en marge;
  • comment changer la police de caractères par défaut;
  • comment manipuler les boîtes;
  • comment tracer des fonctions;
  • comment dessiner;
  • comment manipuler les images;

et bien d’autres choses encore !

Partager cette page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •