Réforme du lycée : les nouveaux programmes

Comme vous n’êtes pas sans l’ignorer, le lycée subit en ce moment des transformations majeures.

Sur cette page, je vais traiter de cette réforme en Mathématiques et en NSI (Numérique et Sciences Informatiques), cette nouvelle discipline.

Du côté des éditeurs de livres, c’est la “panique” car les grandes nouveautés vont apparaître en septembre 2019. Il ne reste donc pas beaucoup de temps aux auteurs et aux éditeurs pour :

  • imaginer une maquette,
  • écrire le contenu,
  • soumettre le contenu à la validation,
  • modifier le contenu selon les exigences des éditeurs,
  • proposer le contenu modifié,
  • valider le contenu,
  • et imprimer les livres.

Tous ceci se fait en général sur une année.

Or, actuellement, aucun programme n’a été encore validé par le CSP (Conseil Supérieur des Programmes), et même si les programmes de 2nde sont quasiment bouclés, il n’en est pas de même pour ceux de 1ère, où le contenu des disciplines va nécessairement changer par rapport à ceux des anciens programme, dans la mesure où l’organisation même des cursus change.

Des commissions se sont déjà réunies afin de discuter des nouveaux programmes de 1ère, mais il reste à concevoir un réel programme (pour guider les enseignants) et à valider les propositions faites.

En théorie, on devrait avoir des programmes en décembre 2018, mais rien n’est moins sûr (nous ne sommes pas à l’abri d’un retard…).

Mathématiques

En classe de Seconde

Le programme de Seconde (non encore validé par le CSP) est téléchargeable ici :

https://www.snes.edu/IMG/pdf/2nd_mathematiques.pdf

D’un bref coup d’œil, on peut remarquer qu’il y a un souhait de retourner aux “premières amours” de l’enseignement des mathématiques en oubliant presque le côté “pratique” des mathématiques pour introduire des concepts plus théoriques, par exemple,

  • faire le lien entre \(x \in [a-r;a+r]\) et \(|x-a|\leq r\),
  • travailler plus sur les ensembles \(\mathbb{D},\ \mathbb{Q}\), etc,
  • travailler de façon plus approfondie sur l’arithmétique,
  • approfondir les notions d’algèbre avec les identités remarquables que l’on “pousse” à l’exposant 3 en voyant le développement de \((a+b)^3\), ou en développant \((a+b+c)^2\),
  • insister sur l’importance des démonstrations (démontrer par exemple que \(\sqrt{ab}=\sqrt{a}\times\sqrt{b}\), que \(\sqrt{a+b}\leq\sqrt{a}+\sqrt{b}\),
  • insister sur l’algorithmique (en introduisant le langage Python),
  • introduire l’histoire des mathématiques,
  • voir certaines notions jusque là vues en 1ère S (formule d’Al-Kashi, formule des sinus \(\mathcal{A}=\frac{1}{2}bc\sin\hat{a}\)), donc renforcer l’enseignement de la trigonométrie,
  • etc.

Le but caché de ce renforcement est sans doute une meilleure sélection des élèves qui feront, en 1ère, des mathématiques, l’objectif étant j’imagine de former des scientifiques plus performants et redorer le blason du baccalauréat, ce qui n’est pas une mauvaise chose à mon avis.

En classe de 1ère

Je rappelle qu’à la rentrée 2019, les élèves de 1ère

  • auront un enseignement de socle dans lequel les mathématiques ont disparu (16 heures / semaine);
  • auront un temps consacré à l’orientation (1h30 / semaine);
  • auront à choisir 3 enseignements de spécialité (3 fois 4 heures, soit 12 h / semaine au total). Ils pourront ainsi choisir Mathématiques et NSI.

Les programmes ne sont pas encore finalisés, mais voici le programme proposé au CSP :

1e_mathematiques_specialite_voie_generale_1021200

Quelques commentaires :

  • l’arrivée de la fonction exponentielle au programme de  1ère: c’est une surprise. Certaines démonstrations devront sans doute être revues par certain.e.s enseignant.e.s pour coller aux acquis des élèves;
  • la  notion de suites est renforcée (avec le soutien de l’algorithmique) : méthode de Newton, méthode de Héron, suite de Fibonacci, lien avec les taux d’intérêts, etc.);
  • retour de la somme et du produit des racines d’un trinôme de degré 2 (enfin !!);
  • dérivée de la fonction \(g(ax+b)\) et lien avec les problèmes connexes (coût marginal en économie, vitesse instantanée en mécanique)
  • omniprésence d’algorithmique dans tous les thèmes, ainsi que de l’histoire des mathématiques;
  • arrivée des fonctions trigonométriques en  1ère : on supprime ainsi tout ce qui était traité en  1ère S concernant la trigonométrie et les formules de duplication et d’addition;
  • la géométrie vectorielle est, me semble-t-il, renforcée : on y aborde le produit scalaire et on va au-delà de ce qui était demandé auparavant en parlant de lignes de niveau;
  • en géométrie repérée, retour du projeté orthogonal sur une droite;
  • arrivée des probabilités conditionnelles (enfin !!! vu que l’on en faisait sans pour autant les nommer ainsi en 1ère…);
  • les variables aléatoires sont toujours présentes (heureusement), rien ne change à ce niveau;
  • l’échantillonnage a disparu (repose en paix…).

En classe de Terminale

À la rentrée 2020, les élèves auront :

  • 1h30 d’orientation / semaine;
  • 15h30 / semaine d’enseignement en socle commun (pas de maths);
  • 12 h / semaine d’enseignement de spécialité (2 disciplines, chacune durant 6h);
  • 3 h / semaine d’enseignement facultatif (où l’on peut choisir “Mathématiques expertes” ou “Mathématiques complémentaires”).

Pour en savoir plus, consulter le dossier de presse.

 

Numérique et Sciences Informatiques (NSI)

En classe de Seconde

La discipline se nommera “SCIENCES NUMÉRIQUES ET TECHNOLOGIE” (SNT).

Rien n’est encore validé, mais les thèmes autour desquels l’enseignement va tourner sont probablement les suivants :

  • Internet (le web, réseaux sociaux, etc)
  • L’intelligence artificielle
  • Localisation, cartographie et mobilité
  • Informatique embarquée et objets connectés
  • La photographie numérique
  • Programmation en Python (notions de base)

L’objectif est, à travers ce programme, d’avoir une culture générale sur tout ce qui est numérique “au quotidien”, mais je ne pense pas que l’on approfondira. Mais rien n’est moins sûr que ces thèmes car beaucoup de questions se posent sur certains d’entre eux.

En classe de 1ère

Le programme sera le suivant :

Programme NSI 1ère

À la lecture de ce programme, la première question que je me suis posée est : “qui va enseigner tout ça ?”

La deuxième est : “Euh… c’est quoi ces phrases incompréhensibles à certains endroits ???”

La troisième est : “Est-ce que je pourrais enseigner ça moi ?”

Sans document d’accompagnement, je crains forts que les enseignants déjà en poste aient quelques difficultés à enseigner certaines parties…

En classe de Terminale

Aucune information à l’heure actuelle.